L’AFD et DNDi signent un accord de partenariat pour lutter contre la leishmaniose en Afrique de l’Est

[Paris, France et Genève, Switzerland – 8 October 2015]
L’Agence Française de Développement (AFD) et l’initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (Drugs for Neglected Diseases initiative – DNDi) ont signé aujourd’hui un accord de partenariat de 2 millions d’euros jusqu’à fin 2018 pour lutter contre la leishmaniose en Afrique de l’Est (Soudan, Ethiopie, Kenya et Ouganda) et développer un nouveau traitement oral, efficace et sûr.
[English]

La leishmaniose est la maladie parasitaire qui provoque le plus grand nombre de décès dans le monde après le paludisme. Elle existe sous différentes formes, principalement : la leishmaniose viscérale (LV ou kala azar), la plus fatale avec près de 50 000 décès par an ; la leishmaniose cutanée, la plus fréquente avec 700 000 à 1 300 000 nouveaux cas par an. La leishmaniose affecte principalement les enfants (plus de 50 % des cas cliniques de leishmaniose viscérale touchent les enfants en Afrique de l’Est).

A l’image d’autres maladies négligées, il n’existe pas de traitements totalement satisfaisants quant à leur sécurité, leur efficacité, leur durée et leur coût, même si DNDi et ses partenaires ont développé une amélioration thérapeutique, la combinaison SSG&PM, qui a raccourci presque de moitié la durée du traitement. Cependant, ce traitement par injections intramusculaires nécessitant une hospitalisation de 17 jours, un traitement oral à administrer au niveau du village est plus que jamais un réel et urgent besoin.

Le financement de l’AFD au projet de recherche de DNDi permettra donc de poursuivre le développement d’un traitement oral, efficace, sûr, facile d’administration et peu coûteux contre la leishmaniose viscérale en Afrique de l’Est. Ce partenariat financera l’étude clinique d’une nouvelle combinaison thérapeutique orale associant le Fexinidazole, déjà testé par DNDi dans la maladie du sommeil, à la miltefosine.

« Pour l’AFD, la lutte contre les maladies négligées s’inscrit dans le renforcement des systèmes de santé qui, dans de nombreux pays, sont eux-aussi négligés, indique Christophe Paquet, chef de la Division Santé et Protection sociale. Le travail remarquable qu’effectue DNDi depuis plus de 10 ans permet à ces systèmes de santé de disposer de médicaments plus efficaces, plus faciles à administrer et moins coûteux, pour soigner des maladies qui touchent essentiellement les plus déshérités. C’est pour ces raisons que nous sommes fiers aujourd’hui d’accompagner DNDi dans son nouveau projet ».

Ce projet s’intéressera également à la leishmaniose cutanée post-kala-azar (PKDL) qui touche une grande partie des patients atteints de LV qui ont été traités (50% dans certaines régions d’Afrique de l’Est). Ces patients agissent comme ‘réservoirs’ de la LV et un traitement rapide des cas les plus infectieux de PKDL pourrait permettre de réduire le risque d’épidémie de LV.

De plus, des formations ciblées auront lieu en vue de renforcer les capacités cliniques en Afrique de l’Est.

‘Depuis la création de notre organisation, l’AFD a constamment montré son soutien, notamment pour le développement de deux traitements non-brevetés contre le paludisme’, souligne Dr Bernard Pécoul, Directeur exécutif de DNDi. ‘Les récentes pandémies montrent à quel point la lutte contre les maladies négligées et la recherche-développement nécessitent un accroissement et une pérennisation du financement ainsi qu’un fort engagement politique.’

****

A propos de l’étude clinique fexinidazole-miltefosine (combinaison thérapeutique orale contre la LV)

DNDi va procéder à l’étude clinique de la combinaison thérapeutique orale du fexinidazole – une nouvelle entité chimique (NEC) développée par DNDi pour la maladie du sommeil et qui a montré une activité contre le parasite de la LV, Leishmania donovani – et de la miltefosine – premier médicament oral enregistré contre la LV mais qui a montré une efficacité insuffisante en monothérapie chez les enfants. Une combinaison thérapeutique avec un autre médicament pourrait donc augmenter son efficacité et réduire la durée de son administration (28 jours actuellement).

 

A propos de DNDi          
Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) est un organisme de recherche et de développement (R&D) sans but lucratif, dont l’objectif est de livrer de nouveaux traitements pour les maladies les plus négligées, en particulier la maladie du sommeil (trypanosomiase humaine africaine), la maladie de Chagas, la leishmaniose, les maladies aux vers filaires, le VIH/SIDA pédiatrique, le mycétome et l’hépatite C. Depuis sa création en 2003, DNDi a livré six nouveaux traitements : deux associations antipaludiques à doses fixes (ASAQ et ASMQ) ; l’association thérapeutique nifurtimox-eflornithine (NECT) pour la maladie du sommeil au stade 2 ; l’association thérapeutique sodium stibogluconate et paromomycine (SSG&PM) pour la leishmaniose viscérale en Afrique ; une série d’associations thérapeutiques pour la leishmaniose viscérale en Asie ; et une formulation pédiatrique de benznidazole pour la maladie de Chagas. DNDi a été créé par Médecins Sans Frontières (MSF), le Conseil Indien pour la Recherche Médicale, l’Institut de Recherche Médicale du Kenya, la Fondation Oswaldo Cruz au Brésil, le Ministère de la Santé de Malaisie, et l’Institut Pasteur en France, avec comme observateur permanent le Programme Spécial pour la Recherche et la Formation en Matière de Maladies Tropicales (TDR) créé par l’UNICEF, le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), la Banque Mondiale et l’OMS.

 

A propos de l’AFD

L’Agence Française de Développement (AFD), institution financière publique qui met en œuvre la politique définie par le gouvernement français, agit pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable.
Présente sur quatre continents à travers un réseau de 72 bureaux, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète.
En 2014, l’AFD a consacré 8,1 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

 

Contacts presse

DNDi
Violaine Dällenbach
vdallenbach@dndi.org
T : +41 22 906 92 47
M : +41 79 424 14 74

AFD
Adrien Absolu
absolua@afd.fr
T : +33 1 53 44 46 96