‘Agence Française de Développement apporte un soutien de 1,5 million d’euros à DNDi pour la mise à disposition de deux nouveaux traitements contre le paludisme

[ Paris – 14 juin 2006 ]
L’AFD (Agence Française de Développement) et la Fondation DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative) concluent aujourd’hui à Paris une convention de partenariat visant à soutenir le projet de développement de deux nouveaux traitements contre le paludisme.
[English]

Selon les termes de cet accord, le soutien financier de l’AFD interviendra exclusivement dans la phase finale du développement de ces deux nouveaux traitements au cours de laquelle s’effectueront notamment :

puce l’enregistrement des produits dans chacun des pays endémiques en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud,
puce les transferts technologiques vers des partenaires industriels des régions endémiques pour la production des médicaments.
puce l’accompagnement des responsables des programmes nationaux des pays concernés pour l’intégration des nouveaux traitements dans les protocoles thérapeutiques des pays concernés.

Le montant de la convention de financement s’établit à 1,5 million d’euros et couvre les années 2006 et 2007.

« Le soutien de l’Agence Française de Développement sera déterminant à ce stade du développement de notre projet. Le programme paludisme de DNDi a associé depuis plusieurs années des universitaires, des partenaires privés, comme Sanofi Aventis, et a reçu pour la phase du développement clinique le soutien de Médecins Sans Frontières et de l’Union Européenne. Ce soutien de l’AFD, le premier de la France depuis le lancement de DNDi, est un signe encourageant montrant que certains gouvernements commencent à percevoir l’urgence d’investir dans la R&D contre les maladies négligées et ainsi de faciliter la mise à disposition de nouveaux traitements plus efficaces et mieux adaptés  » souligne le Dr Bernard Pecoul, Directeur général de DNDi.

Le programme FACT (Fixed-dose Artesunate Combination Therapies) conduit depuis 2002 par la Fondation DNDi et ses partenaires, a pour objectif de mettre à la disposition de millions de malades en Afrique, Asie et Amérique Latine deux nouvelles combinaisons thérapeutiques à base d’artesunate, appelées « ACT » (Artemisin Combination Therapy).

Ces combinaisons sont recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé pour pallier au développement accéléré de la résistance des parasites aux médicaments antipaludiques, et particulièrement à la chloroquine :

Les deux nouveaux traitements « Artesunate/Amodiaquine » et « Artesunate/ Mefloquine » associeront dans un seul comprimé deux antipaludiques et présenteront deux avantages par rapport aux traitements existants:

puce Simplifier le protocole d’utilisation avec la réduction du nombre de comprimés pour améliorer l’observance des traitements,
puce Diminuer le prix des traitements.

« L’engagement de l’AFD auprès du DNDi traduit notre volonté de soutenir des initiatives innovantes, basées sur les partenariats public/privé, qui visent non seulement à apporter une réponse aux besoins de populations de pays en développement qui souffrent de l’absence de traitements adaptés, mais aussi à renforcer les capacités technologiques et les savoirs faire des pays du Sud» souligne Jean Michel Severino, Directeur général de l’AFD.

L’Agence Française de Développement (AFD) est un établissement public au service d’une mission d’intérêt général : le financement du développement. L’Agence finance dans les cinq continents et dans les collectivités d’Outre-mer des projets économiques et sociaux portés par les pouvoirs publics locaux, les entreprises publiques ou le secteur privé et associatif. En 2005, les engagements du Groupe (AFD et Proparco, sa filiale spécialisée dans le financement et la promotion du secteur privé) ont été de 2,5 milliards d’euros, dont 1,7 milliard dans les pays en développement et 800 millions en direction des collectivités d’Outre-mer.

Pour en savoir plus : www.afd.fr

La Fondation DNDI (Initiative pour les médicaments contre les maladies négligées- Drugs for Neglected Diseases initiative) est une organisation à but non lucratif, créée en 2003 pour développer de nouveaux médicaments contre les maladies négligées qui affectent massivement les populations les plus démunies dans les pays en voie de développement. Le portefeuille de recherche et développement de DNDi comprend actuellement 20 projets contre la trypanosomiase humaine africaine (dite « maladie du Sommeil »), la maladie de Chagas, la leishmaniose et le paludisme. Les membres fondateurs de la fondation DNDi sont 5 institutions de recherche : l’Institut Pasteur, l’Institut de recherche médical du Kenya (KEMRI), l’Institut de recherche médicale Indien (IC MR), la Fondation Oswaldo Cruz au Brésil, le ministère de la Santé de Malaisie, et l’organisation humanitaire Médecins sans Frontières. Le programme spécial TDR de l’OMS/UNICEF/Banque Mondiale a un statut d’observateur permanent au Conseil d’administration. Le DNDi s’est également donné pour mission de soutenir le développement des capacités de recherche dans les pays endémiques et de sensibiliser l’opinion publique sur la nécessité d’augmenter les efforts en matière de R&D contre les maladies négligées.
Pour en savoir plus : www.dndi.org


Contacts presse

DNDi – Jean-François Alesandrini, +41 22 906 92 43 ou portable +41 (0)79 596 5066, jfalesandrini@dndi.org
AFD – Guillaume de Saint-Phalle, 01.53.44.36.64, desaintphalleg@afd.fr
Hopscotch – Anne-Sophie Morizot, 01.58.65.00.88, asmorizot@hopscotch.fr