L’Institut Tropical Suisse et le DNDi s’associent pour renforcer la recherche sur les traitements de la maladie du sommeil

[ Bâle, Suisse – 26 janvier 2005 ]
L’Institut Tropical Suisse et la fondation Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) ont conclu un accord de collaboration pour la recherche sur la Trypanosomiase Humaine Africaine et le développement de nouveaux traitements abordables et efficaces.
[English]

Connue aussi sous le nom de maladie du sommeil, cette maladie est l’une des plus dévastatrices de l’Afrique sub-saharienne.

Affectant plus de 300,000 patients par an, la Trypanosomiase Humaine Africaine menace plus de 60 millions de personnes dans 36 pays. Trois des quatre traitements actuellement disponibles ont été développés il y a plus de soixante ans et seul l’eflornithine peut être utilisé après le stade initial de la maladie, lorsque les parasites ont envahi le cerveau.

“La collaboration entre l’ITS et le DNDi offre un éventail complémentaire de projets de recherche sur la maladie du sommeil et devrait servir de modèle pour toute recherche future sur les maladies négligées“, souligne le Dr. Bernard Pecoul, Directeur Général de DNDi.

L’Institut Tropical Suisse et le DNDi collaborent actuellement sur 5 projets, 4 sont au stade de la découverte et un au stade de développement clinique. En tant qu’institut de référence en Suisse dans le domaine de la recherche sur les maladies tropicales, l’ITS apportera son expertise pour le screening de nouvelles molécules, pour les tests cliniques en Afrique centrale ainsi que dans la formation et le support de personnel dans les pays endémiques.

Les tests cliniques conduits sous la supervision du DNDi permettent d’analyser l’efficacité d’une administration combinée de deux médicaments déja existants, chez des patients au stade avancé de la maladie du sommeil. Cette combinaison thérapeutique, plus sure et plus efficace qu’une monothérapie, offre un nouvel espoir pour les patients.

“Basé sur la réussite de notre collaboration dans le domaine de la maladie du sommeil, cet accord marque notre volonté de consolider et d’élargir notre recherches sur les maladies négligées et, par ce biais, de contribuer au développement de la santé au niveau international“ déclare Marcel Tanner, Directeur Général de l’ITS.

L’Institut Tropical Suisse (ITS) a été fondé en 1943. Aujourd’hui, son mandat inclut l’enseignement, la recherche et l’offre de services dans le domaine de la santé mondiale. L’institut, qui offre une approche interdisciplinaire, jouit actuellement d’une reconnaissance internationale.

L’ITS s’engage dans de nombreux domaines de la santé mondiale, qui incluent la recherche fondamentale, le développement de nouveaux outils d’interventions (médicaments, vaccins), l’épidémiologie, le diagnostique et la surveillance des maladies infectieuses (particulièrement la malaria, la tuberculose, la méningite, la trypanosomiase humaine africaine), les interventions sanitaires et les services de santé. Pour plus d’information: http://www.sti.ch/

La fondation Drugs for Neglected Diseases Initiative (DNDi) est une initiative à but non lucratif ayant pour mission le développement de nouveaux médicaments, plus efficaces et adaptés aux besoins des régions endémiques. Les projets de recherche se concentrent sur les maladies négligées telles que la leishmaniose, la trypanosomiase humaine africaine, la maladie de Chagas et la malaria. Les membres fondateurs du DNDi incluent des instituts publics de recherche du Brésil, du Kenya, de la Malaisie , de l’Inde, l’Institut Pasteur , Médecins Sans Frontières et le programme spécial de recherche sur les maladies tropicales de l’OMS (TDR) en tant qu’observateur permanent.

Avec un portefeuille actuel de 20 projets à divers stades de la recherche et de développement de médicaments, le DNDi estime essentiel de sensibiliser au besoin de développer la recherche et le développement pour les maladies négligées et de renforcer les structures de recherches existantes dans les pays endémiques. Pour plus d’information www.dndi.org

Télécharger le communiqué de presse en PDF