DNDi reçoit le Prix 2017 de l’Innovation à Genève pour récompenser son action en faveur des populations les plus négligées

De gauche à droite : Juan Carlos Torres, Président, CCIG, Bernard Pécoul, Directeur exécutif, DNDi, Fréderique Reeb-Landry, Directrice générale, CCIG, Michel Balestra, Président du Jury
De gauche à droite : Juan Carlos Torres, Président, CCIG, Bernard Pécoul, Directeur exécutif, DNDi, Fréderique Reeb-Landry, Directrice générale, CCIG, Michel Balestra, Président du Jury

A l’occasion de l’Evénement économique 2017 du 9 novembre dernier, la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG), le Département de la sécurité et de l’économie (DSE) et l’Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI) ont décerné le Prix 2017 de l’innovation à l’initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (DNDi).
[English]

Cette distinction récompense le modèle innovant et collaboratif de DNDi ainsi que les progrès apportés en termes d’innovation médicale en faveur des patients les plus négligés. Depuis sa création en 2003, DNDi a déjà développé et mis sur le marché sept traitements contre le paludisme, la maladie du sommeil, la leishmaniose viscérale, la maladie de Chagas et le VIH/Sida pédiatrique. De plus, son portefeuille de recherche compte 16 nouvelles entités chimiques dont certaines seront les médicaments novateurs de demain pour soigner certaines maladies négligées et changer la vie des patients et du personnel soignant.

Pierre Maudet, Conseiller d'État du Canton de Genève, discute avec Bernard Pécoul, Directeur exécutif, DNDi, après avoir visionné un film en réalité virtuelle sur la maladie du sommeil en République démocratique du Congo
Pierre Maudet, Conseiller d’État du Canton de Genève, discute avec Bernard Pécoul, Directeur exécutif, DNDi, après avoir visionné un film en réalité virtuelle sur la maladie du sommeil en République démocratique du Congo

« Nous sommes très honorés de recevoir le Prix de l’Innovation, ici à Genève où tout a débuté pour DNDi il y a près de 15 ans », s’est réjoui le directeur exécutif Dr Bernard Pécoul. « Il faut être innovant lorsqu’on se fixe pour mission de développer de nouveaux médicaments pour des patients qui ne représentent pas un marché lucratif. Etre innovant pour réunir à travers notre modèle collaboratif des partenaires publics et privés. Etre innovant, enfin, pour arriver à l’objectif que l’on s’est fixé : développer des médicaments oraux, sûrs et efficaces, abordables et adaptés aux conditions du terrain, parfois difficiles, dans des pays où les systèmes de santé restent fragiles. Parce qu’on ne peut pas être innovant si on est seul, nous souhaitons partager ce prix avec tous nos partenaires, en Suisse et dans le monde, et l’ensemble de nos donateurs. »

 

Pour soutenir l’action de DNDi : www.dndi.org/donate ou contactez Caroline Gaere: cgaere@dndi.org

Pour les médias: media@dndi.org

 

 

Photo credits: G. Maillot/point-of-views.ch