Un traitement anti-VIH pédiatrique à moins d’un dollar par jour

Genève, Suisse – le 29 novembre 2019

Kids jumping and smilingÀ l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Unitaid et DNDi célèbrent leur partenariat avec Cipla

Cipla, le groupe pharmaceutique indien, s’est engagé à ce que le prix de son nouveau médicament révolutionnaire, le Quadrimune, ne dépasse pas un dollar par jour. Ce traitement « 4 en 1 » destiné aux jeunes enfants atteints du VIH est actuellement examiné par la FDA (US Food and Drug Administration) pour une utilisation chez l’enfant pesant de 3 à 25 kg.

[English]

Cette combinaison à dose fixe de quatre antirétroviraux, thermostable et d’un goût agréable, est destinée aux nourrissons et aux jeunes enfants atteints du VIH. Elle a été développée en partenariat par Cipla et l’Initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (Drugs for Neglected Diseases initiative – DNDi) avec le soutien financier d’Unitaid et d’autres donateurs. Une fois l’approbation provisoire de la FDA obtenue, en 2020, le Quadrimune représentera une avancée majeure dans le traitement du VIH chez le très jeune enfant et remplacera des médicaments moins récents, au goût amer, qui nécessitent d’être conservés au frais ou qui ne sont plus recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Chez Cipla, nous sommes heureux d’avoir contribué aux efforts menés ces vingt dernières années pour faire en sorte que des antirétroviraux destinés à l’adulte soient disponibles à des prix abordables dans des pays en voie de développement, en particulier en Afrique, et d’avoir été parmi les premiers à élaborer des combinaisons à dose fixe d’antirétroviraux adaptés aux enfants, » a déclaré le Dr Yusuf K. Hamied, président de Cipla. « Depuis plusieurs années, le traitement des enfants atteints du VIH est négligé. Il faut agir pour que l’accès au traitement des jeunes patients soit meilleur et plus rapide, en particulier dans les pays de l’Afrique subsaharienne ; c’est pourquoi le Quadrimune, une fois approuvé, sera proposé à moins d’un dollar par jour et par enfant. »

« L’indifférence à l’égard des enfants qui vivent avec le VIH a trop duré. Depuis des années, le traitement recommandé est un sirop au goût amer contenant 40 % d’alcool, » a expliqué le Dr Bernard Pécoul, directeur exécutif de DNDi. « Les mères n’ont souvent pas d’autre choix que d’enterrer le sirop dans le sable pour le conserver au frais, car il doit être réfrigéré. Le Quadrimune est thermostable, facile d’utilisation, et son goût est agréable. Nous allons enfin disposer d’un traitement élaboré tout spécialement pour les nourrissons et les jeunes enfants, qui présentent le plus fort risque de décès s’ils ne sont pas soignés. »

On estime à 1,8 million le nombre d’enfants vivant avec le VIH. Parmi eux, près de 90 % résident en Afrique subsaharienne et seuls 54 % ont accès à un traitement anti-VIH. Plus de 300 enfants meurent chaque jour de la maladie. La couverture thérapeutique est faible, notamment parce que les traitements disponibles sont inadaptés et sous-optimal.

4-in-1 being administered on a spoon with food

Le Quadrimune contient de l’abacavir, de la lamivudine, du lopinavir et du ritonavir, des antirétroviraux recommandés par l’OMS, et se présente sous la forme de gélules remplies de granulés. S’il est approuvé par la FDA, les parents et le personnel soignant pourront donner le Quadrimune aux enfants en le mélangeant à des aliments mous ou en le diluant dans de l’eau ou du lait. Ce traitement 4 en 1 n’a pas besoin d’être réfrigéré et il est facile à administrer à des nourrissons et des enfants de poids et d’âges différents.

Cipla proposera le Quadrimune à un prix départ-usine de 15 dollars par paquet de 120 gélules, soit 1 dollar par jour (360 dollars par an) pour les enfants pesant entre 10 et 13,9 kg, et 0,50 dollar par jour pour les plus jeunes enfants et les nourrissons.

« Ce traitement antirétroviral optimal et tout-en-un, adapté aux besoins des enfants et conforme aux recommandations de l’OMS, va changer la vie de millions de nourrissons et de jeunes enfants, » a déclaré Lelio Marmora, directeur exécutif d’Unitaid. « Unitaid est fier d’avoir apporté son soutien, dès le premier jour, au développement de ce nouveau traitement 4 en 1 sûr et efficace, adapté et agréable au goût, facile d’utilisation et qu’il n’est pas nécessaire de réfrigérer. Une fois adoptée, cette formulation innovante va permettre de grandes avancées dans le traitement des plus jeunes. »

Depuis 2013, l’OMS recommande d’administrer aux nourrissons et aux jeunes enfants des traitements comprenant des inhibiteurs de protéase, une classe thérapeutique d’antirétroviraux qui contiennent du lopinavir/ritonavir (LPV/r). Cipla et DNDi ont étroitement collaboré afin de développer le Quadrimune, en testant plus d’une trentaine de formulations à base d’abacavir, de lamivudine, et de LPV/r, en veillant à garantir un goût agréable, et en proposant un médicament conforme aux normes réglementaires.

Ce 4 en 1 pourrait être le premier d’une liste de nouvelles options thérapeutiques désormais envisageables pour les jeunes enfants atteints du VIH.

 

 

À propos de DNDi

Organisation de recherche et de développement à but non lucratif, l’Initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (DNDi ou Drugs for Neglected Diseases initiative) œuvre pour fournir de nouveaux traitements contre les maladies négligées, notamment la leishmaniose, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil), la maladie de Chagas, les maladies liées aux vers filaires et le mycétome, ainsi que pour les patients négligés, particulièrement ceux qui vivent avec le VIH pédiatrique et l’hépatite C. Depuis sa création en 2003, DNDet ses partenaires ont déjà mis à disposition huit traitements innovants afin d’améliorer la qualité de vie et la santé des patients. www.dndi.org

 

À propos d’Unitaid

Unitaid apporte le pouvoir des nouvelles découvertes médicales aux personnes qui en ont le plus besoin et prépare le terrain pour le déploiement à grande échelle de nouveaux produits de santé en collaborant avec les gouvernements et des partenaires comme le PEPFAR, le Fonds mondial et l’OMS. Unitaid investit dans de nouveaux moyens pour prévenir, diagnostiquer et traiter des maladies telles que le VIH/sida, l’hépatite C, la tuberculose et le paludisme de manière plus rapide, plus abordable et plus efficace. Un nombre croissant de nos programmes porte sur plus d’une maladie, ce qui maximise l’efficacité des systèmes de santé. www.unitaid.org

 

 

Contacts presse

DNDi
Ilan Moss
+1 646 266 5216
imoss@dndi.org

Moyette Gibbons
Tel.: +41 79 940 9017
mgibbons@dndi.org

Unitaid
Sarah Mascheroni
+41 79 728 73 11
mascheronisa@unitaid.who.int

 

Photo credit: Emmanuel Museruka-DNDi